jeudi 9 janvier 2014

Pour en finir avec les arnaques aux hébergements de vacances en location directe en France

ARNAQUE AUX PROPRIETAIRES DE GITE : depuis la mise en ligne de cet article, le Fournil de Sagnabous a été contacté par un interlocteur disant appeler de Londres et, comme pour prouver la fiabilité et la légitimité de sa démarche, il nous a demandé  de nous connecter en direct à un site internet (en l'occurence http://www.alwaysonvacation.fr, site multilingue, bourré de fautes et de non sens géographiques). En fait, sous prétexte de publier une annonce à l'internationalil s'agit de donner son numéro de carte bancaire ou d'effectuer un paiement par Paypal avec engagement et renouvellement automatiques et systématiques.
NE JAMAIS DONNER SUITE A CE TYPE DE DEMARCHES ....

Et voilà, c’en est terminé de 2013. Vive 2014 !
Parmi les projets des uns et des autres, les vacances tiennent une part non négligeable. Et si celles-ci commençaient dès la réservation, avec le plaisir de choisir son lieu de villégiature et son hébergement ?
La récente mésaventure, largement relatée par les media, d’une famille victime d’une arnaque à la location de vacances à Châtel, station de ski familiale de Haute-Savoie, est encore dans toutes les mémoires. Et nous sommes nombreux à croire faire une bonne affaire, en passant par des sites d’annonces en ligne. Dans l’affaire en question, il ne s’agissait pas d’un site sorti de nulle part mais  « pignon sur rue », connu de tous, le célèbre www.leboncoin.fr. Connu ou pas, quel site d'envergure peut vérifier l'honnêteté des annonces qui y sont publiés ? Aucun, et comme dans tant de domaines, il ne faut compter que sur soi.
Dans l'affaire en question, il faut saluer la réactivité des Châtellans ; en effet ayant à cœur de ne pas entâcher leur bonne réputation, ils ont mis en place une belle chaîne de solidarité afin de minorer les conséquences de cette arnaque pour la famille concernée.
Depuis cette histoire, tant sur le net que dans les journaux, chacun y est allé de ses conseils anti-arnaque. Il faut avoir à l’esprit qu’en matière d’arnaque, c’est un peu comme avec les accidents, il y a rarement une cause unique mais plutôt la conjonction de plusieurs causes. La comparaison va même plus loin. Si le véhicule est généralement la cause de l’accident (piéton renversé sur un passage protégé), il peut aussi en être victime (éclatement pneu, collision avec un animal, etc), de la même manière, si l’arnaque est souvent le fait du loueur, elle peut aussi être celui du locataire.

Soyons clairs, Internet est un outil extraordinaire et si les arnaques y pullulent, les moyens de les déjouer aussi, tout en permettant de protéger tant le loueur que le locataire. Voyons comment ?

1°) Privilégier les propriétaires résidant en France pour des biens situés en France, disposant d’un site internet, d’un blog, d’un page Facebook ET d’un label (Gîtes de France, Clévacances, Fleurs de soleil, Bienvenue à la ferme, etc). Tout en étant référencés par ces labels, de plus en plus de propriétaires gèrent eux-mêmes leurs réservations via leur site internet, cela s'appelle la location directe. Cela permet aux deux parties d'économiser les frais de réservation appliqués par les centrales. Le fait d’accepter les chèques vacances est aussi un gage de sérieux car, pour se faire, le propriétaire doit, au préalable, adhérer à l’ANCV.
L'Agence Nationale de Chèques Vacances
  • Il est ainsi aisé de géolocaliser l’hébergement via Google map, de s’assurer de la concordance entre l’adresse du propriétaire et celle à laquelle le chèque d’acompte est adressé,
  • le site, le blog, la page Facebook et le label permettent de recouper les informations diffusées,
  • les labels imposent aux propriétaires des normes de confort souvent supérieures à celles des préfectures.
2°) Prise de contact téléphonique :
Rien ne vaut ce bon vieux coup de fil
  • un premier contact sera riche d’enseignement de part et d’autre, il permet d’établir un premier courant de sympathie, d’obtenir des réponses claires aux questions que l’on se pose (environnement et localisation précises, distances des principaux lieux d’intérêt, etc).
  • Un deuxième appel de courtoisie pour prévenir de son heure prévisible d’arrivée augmente les chances de trouver quelqu’un à l’arrivée

3°) Réserver suffisamment à l’avance et régler l’acompte par chèque bancaire :
Le chèque, un moyen de paiement facile à tracer.
  • un chèque, avec ou sans provision, laisse une trace et il est aisé de remonter aux sources.
  • un délai suffisant permet de s’assurer que le compte est provisionné
  • Le bon sens commande de bannir les transferts d’argent, sans tiers identifié.
  • Les tarifs étant établis par les labels à la Toussaint pour la saison suivante, il est totalement illusoire d’attendre le dernier moment pour bénéficier d’hypothétiques meilleurs tarifs, par contre, c’est la garantie de ne plus avoir le choix parmi les hébergements proposés et de choisir … par défaut.

4°) Formaliser la réservation par un contrat signé par les deux parties, si possible accompagné des conditions générales de réservation et d’un descriptif détaillé de l’hébergement et de l'acompte par chèque.
Les écrits restent ...

Pour conclure,
  • il est bon de rappeler le vieil adage selon lequel « un homme averti en vaut deux ». Sans pigeon, pas d’arnaque !
  • en suivant 100 % des conseils énumérés ci-dessus, le risque d’arnaque devrait être proche de zéro.
  • Au moindre doute, un appel téléphonique au label qui répertorie l’hébergement devrait rassurer les plus sceptiques.  
N'oubliez pas ! Le plaisir des vacances commence dès la réservation. En vous y prenant à l'avance, vous avez le choix :
  • du lieu de villégiature, 
  • de l'hébergement dont vous avez envie, 
  • des dates qui vous intéressent.
Voir aussi Le bon coin et paypal sur le site officiel de PayPal et sur rue89 

2 commentaires:

  1. Un article tout à fait intéressant, mais qui concerne plutôt ceux qui ne sont jamais partis en vacances; il y a des informations que beaucoup connaissent; n 'empêche, certaines arnaques sont quand même bien ficelées !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre commentaire. L'article est volontairement synthétique pour la clarté du propos, le but étant, justement, de ne pas rebuter par des énumérations roboratives ceux qui n'ont pas encore "osé" la réservation via internet.
      Votre site est particulièrement agréable à visiter, superbement illustré.

      Supprimer