jeudi 14 février 2013

Quand la ville dort ... les petites mains s'activent.

On aurait tort de s'en tenir aux apparences, quand Laroquebrou semble dormir, ce n'est qu'illusion, le temps d'un hiver. D'ailleurs, pour s'en convaincre, il suffit d'humer l'air ambiant. Vous sentez cette odeur de bois ! Voyez la fumée qui s'élève des cheminées de la jolie cité des bords de Cère ! On pourrait presque croire que la fumée des unes essaie de rivalier avec les volutes de brume de l'autre.
Et pendant ce temps, dans les maisons douillettes, les petits mains s'activent sur la grande table installée devant le cantou. Et vas-y que je te coupe des lés de tissus, que je te les assemble, que je te les pique. Si ce n'était le bruit de la machine à coudre électrique, on pourrait se croire revenu plusieurs siècles en arrière. Il y en a partout, de toutes les couleurs, de toutes les formes, de toutes les tailles. De quoi parle-t-on ? Mais de costumes, et pas n'importe lesquels, non, il s'agit de costumes médiévaux qui se préparent en toute discrétion dans la fausse torpeur de l'hiver.
Du 2 au 5 août 2013, Laroquebrou célèbrera la 5è édition de sa fête médiévale avec, entre autres, un défilé dominical composé de plus de 250 personnages en tenue d'époque grâce au travail des bénévoles qui confectionnent avec passion, décors et costumes tout au long de l'année.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire